Inscrivez-vous à notre infolettre et découvrez nos nouveautés et nos promotions avant tout le monde!

Effets de guitare

par Karl Simard

Décrivons tout d’abord la pédale d’effet typique. Elle comprend une entrée et une sortie audio de type «jack» (1/4), le ou les boutons contrôlant les différents paramètres de l’effet, un bouton pressoir activant ou désactivant l’effet et bien sûr un circuit électronique, responsable du résultat sonore final.

Il existe aussi des pédales «multi-effets» qui offrent un assortiment d’effets combinés dans le même appareil. Ils offrent l’avantage de permettre la sauvegarde de nos combinaisons préférées en mémoire afin de les rappeler au besoin sans avoir à tout régler manuellement à chaque fois.

Il existe beaucoup d’effets affectant le son initialement généré par l’instrument. Les différences sont parfois subtiles entre certains effets, mais ils ont tous un rôle à jouer dans la transformation du signal.

Voici quelques-uns des effets les plus populaires pour la guitare électrique.

  • Fuzz, overdrives et distortion : viennent changer le grain du son, le rendant plus ou moins agressif et en changent la couleur. On s’en sert aussi pour réchauffer le son d’un ampli, pour gonfler sa saturation naturelle ou tout simplement pour lui donner un son tout à fait différent.
  • Boost, enhancer, compresseur, limiteur et égalisateurs : affectent le niveau sonore du signal pour l’adapter à des passages plus doux ou plus forts. Le compresseur et le limiteur servent aussi à uniformiser le signal, tandis que l’égalisateur permet de modifier le volume de certaines fréquences spécifiques.
  • Chorus, flanger, phaser, trémolo et vibrato : ces effets utilisent différents procédés pour modifier l’onde sonore et l’accélérant ou en la ralentissant, en variant son amplitude ou en y additionnant d’autres éléments sonores pour en modifier les caractéristiques.
  • Délai, réverbération : ces effets servent à reproduire l’acoustique et les caractéristiques sonores de différents lieux en recréant par exemple les échos et les réflexions sonores des murs et des plafonds.
  • Finalement, les effets comme l’octave, le «pitch shifter» et le «whammy» permettent de modifier la hauteur des notes jouées afin de créer des harmonies ou des effets spéciaux.

Il existe une quantité incalculable de variations et de combinaisons d’effets. Laissez vos oreilles vous guider et n’hésitez pas à demander aux conseillers de votre magasin de musique préféré de vous faire une démonstration. Il n’y a pas de meilleure façon de déterminer si le produit correspond au son que vous recherchez.

Gardez le contact

  • Facebook +

    Suivez-nous sur Facebook et profitez de promotions spéciales!

    Facebook PLAV Audio
  • Twitter +

    Suivez-vous sur Twitter!

    Twitter PLAV Audio
  • 1

Infolettre PLAV

Adresse courriel :

/* Default form submit action is empty. Instead, trigger the addEmailAddress action which sends to the MC API. */ ?>

Écoles VIP

L'équipe PLAV

image
image
image
image
image
image
image
image